Prises de parole

Instaurer des temps d’échange et d’écoute entre parents et professeurs

Faites le buzz, partagez cette idée !

Fiche d'identité


Prénom : Marie

Profil : enseignante

Lieu : Seine-et-Marne

#MonIdéePourLÉducation

Je propose  de mettre en place des cafés d’écoute et d’échange entre enseignants et parents, afin de pacifier les échanges entre parents et enseignants, pour qu’on soit plus harmonieux dans notre manière de s’occuper des enfants.

  Mon témoignage

« Bonjour, je m’appelle Marie, j’ai 35 ans et je suis maman de deux enfants : un de cinq ans et une petite fille de 5 ans et demi. Cela va faire 9 ans que je suis titulaire (…) et 10 ans que j’enseigne. J’ai fait beaucoup de multi-niveaux puisque je travaille à la campagne dans l’est de la Seine-et-Marne. Mon dernier poste était un quadruple niveaux : CE1, CE2, CM1, CM2. J’avais déjà constaté quelques désagréments quant au lien avec les parents, mais là on va dire que l’année dernière, j’ai dû en plus de faire mon quadruple niveaux, avoir des responsabilités de direction (…). Là, j’ai été confronté en première ligne au dialogue avec les parents.

J’ai toujours eu envie d’entrer dans l’Education nationale pour une raison simple : je trouve que les enfants sont magnifiques, sont beaux, sont extraordinairement doués (…) ; d’autant plus que j’ai commencé en maternelles et que j’ai vu que les élèves de maternelles étaient plein de potentiel, plein de vie, plein d’excellence (…). Les récupérant en CE1, CE2, CM1 et CM2, je voyais que c’était plus compliqué; je me suis demandé « Qu’est ce qu’il se passe ? » et cela m’a conforté dans l’idée que je voulais maintenir cet enthousiasme. J’ai mis en place quelques petites choses dans ma classe comme le droit de bouger, le travail de plus en plus individualisé. Je mettais l’élève beaucoup lus en autonomie et face à ses propres difficultés ou à ses propres erreurs (personnellement cela ne me gênait pas).

Mais j’ai constaté que pour les parents c’était plus compliqué parce qu’on changeait totalement de mode de fonctionnement. (…) Ils n’ont pas forcément pris d’un bon œil toutes ces petites choses que j’ai mis en place sans forcément révolutionner la classe. Il y a eu alors des problèmes de communication, de malentendus, de communication; et là je me suis dit « Il faudrait communiquer plus avec les parents. » Mais pas forcément dans le cadre de l’école, peut-être plus dans un autre cadre, parce qu’il y a déjà beaucoup de parents qui ne communiquent pas avec nous car ils sont en colère avec eux-mêmes de ce qu’ils ont étant enfants (à savoir, les anciens élèves qu’ils sont). Je me posais la question de savoir d’où venait ce désenchantement qu’ils n’avaient pas à 8-10 ans. Je me disais (…) qu’on a déjà beaucoup de soucis en tant qu’adulte, et finalement on reporte beaucoup de choses sur eux.

Ma proposition est de mettre en place des cafés d’écoute et d’échange entre enseignants et parents, sur la communication non-violente afin de pacifier les échanges entre parents et enseignants, pour qu’on soit plus harmonieux dans notre manière de s’occuper des enfants, puisque cette disharmonie entre les parents et les enseignants porte beaucoup préjudice aux enfants. » 

Je souhaite donner mon avis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez-nous votre idée, c'est important.

Moi aussi, Je donne mon idée