! « La solution viendra du terrain . »


! Domitille Adriaens : « Le moment de l’histoire est un moment de plaisir partagé. »

Domitille Adriaens, orthophoniste et maman de trois enfants, nous a reçu pour un entretien enrichissant. 
Elle nous dévoile quelques astuces afin de profiter au mieux de la lecture du soir. 
Selon elle, les trois critères les plus importants pour bien choisir une histoire sont : le langage adressé à l’enfant, la morale et les valeurs véhiculées, et enfin la notion du beau.
 
« Faites-vous plaisir et tout se passera normalement. »

 


! Mathieu Labonne : « Il y a une prise en main citoyenne de la question de l’éducation. »

Mathieu Labonne, directeur de Colibris, nous a accordé une entrevue exceptionnelle. 
Il nous donne sa vision de l’école actuellement et du rôle de chaque acteur qu’il considère en pleine mutation. Selon lui, les enseignants doivent continuer à partager leurs expériences quant à leurs méthodes et leurs pratiques.
« Notre proposition serait de créer ces espaces de rencontre, de sortir du clivage entre public et privé et qu’il y ait un accompagnement des enseignants. »

 


! Jean-Michel Blanquer : « Le lien parents-professeurs est l’un des facteurs clés de la réussite de l’enfant. »

Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, ancien directeur général du groupe ESSEC et ancien directeur général de l’Enseignement scolaire nous a accordé un entretien exclusif. 
Il nous livre son analyse sur l’école aujourd’hui et sur ses idées de réforme. Selon lui, la France doit s’inspirer des expérimentations, des découvertes scientifiques et de la comparaison internationale pour avoir une école adaptée au XXIe siècle. 
Il souhaite casser les clivages partisans et donner plus de liberté mais aussi plus de points de repère aux acteurs de l’éducation.


! Jean-François Fiorina : « L’école du futur verra le retour de la culture générale. »

Jean-François Fiorina, directeur adjoint de l’École de Management de Grenoble, nous livre son analyse du système scolaire français. 
Selon lui, la différence entre les bonnes et les mauvaises écoles s’aggravent de plus en plus. Il souhaite une autre réflexion et intégrer une autre vision du financement de l’enseignement supérieur. Il insiste sur l’importance de la culture générale et des savoirs fondamentaux. Par améliorer le système scolaire, il aimerait que chaque directeur d’école aient des pouvoirs de décision et de RH. 

 


! Jacques Attali : « Ne vous laissez pas faire, parlez, prenez position publiquement, faites scandale et soyez positifs ! »

Jacques Attali, écrivain, éditorialiste de l’Express, président de la Fondation Positive Planet, du Groupe A&A, et de Slate.fr, nous a accordé un entretien exclusif. 
Il nous livre une analyse lucide sur notre système éducatif et revient sur certaines propositions défendues dans son livre programmatique  « 100 jours pour que la France réussisse ».
Réforme de la maternelle, autonomie des établissements, pouvoir donné aux directeurs, financement des écoles indépendantes, sont autant de sujets critiques qu’il aborde. Il lance un appel déterminé aux parents et aux enseignants à s’engager. 

 


! François-Xavier Bellamy : « Le miracle de la transmission est la seule mission de l’école. »

François-Xavier Bellamy, professeur agrégé de philosophie, adjoint au maire de Versailles et auteur du livre Les Déshérités ou l’Urgence de transmettre, nous livre son analyse sur l’école. 
Selon lui, ce qui est en jeu dans la crise de l’école, ce ne sont pas les moyens, la structure ou les méthodes, ce sont d’abord le but et le sens. L’école doit retrouver sa mission : la transmission du savoir. Pour cela, il souhaite qu’on laisse les enseignants enseigner. Il dénonce aussi les réformes qui tombent toutes faites d’un ministère qui ne connaît plus les réalités du terrain. Il souhaite réinstaller un vrai dialogue entre les acteurs pédagogiques : parents, professeurs, et ministère.   

 


! Pour Alexandre Jardin, « les solutions ne viendront pas d’en haut ».

Pour Alexandre Jardin, fondateur du mouvement Bleu Blanc Zèbre, il est urgent que la société civile passe à l’action. Il invite énergiquement tout un chacun à se mobiliser.

! Anne Coffinier lance aux parents et aux professeurs un message déterminé « il ne faut pas se résigner ! »

Parents Professeurs Ensemble est allé à la rencontre d’Anne Coffinier Directeur Général et Fondateur de la Fondation pour l’école. Elle partage son analyse sur l’état du système éducatif français et détaille le système idéal à mettre en place selon elle. Elle soutient Parents Professeurs Ensemble et invite les parents et les professeurs à ne pas se résigner !

! Pour Antonella Verdiani « Nous, les citoyens nous pouvons vraiment changer le monde ».

Antonella Verdiani est docteur en sciences de l’éducation et présidente du Printemps de l’éducation.
Elle considère que le moment est venu de créer des écoles différentes. Il faut changer les mentalités. Le monde politique doit sortir de ses clivages et se focaliser sur le bien-être des citoyens.
C’est le moment d’agir, il faut se mobiliser et innover.

! Jean-Louis Auduc ne veut plus que l’école soit un délit d’initié réservé à quelques-uns.

Parents Professeurs Ensemble est allé à la rencontre de Jean-Louis Auduc ancien directeur de l’IUFM de Créteil et auteur de nombreux ouvrages sur le système éducatif français. Il voit dans la méconnaissance de l’école une des explications majeures de sa difficile réforme. Il appelle les parents et les enseignants à marcher côté à côté et demande aux parents de s’investir dans l’école de leurs enfants. 

! Pour Philippe Meirieu : « Nous avons besoin de leurs propositions »

Philippe Meirieu fait partie des experts de l’éducation en France . Il a été et reste inspirant pour de nombreux politiques. 
Après une analyse et systémique de notre école, il livre une proposition forte pour améliorer la situation.
 

! Harry Roselmack et Éric Mestrallet, partisans d’une école qui rapproche les acteurs de la société civile

Parents Professeurs Ensemble est allé à la rencontre d’Éric Mestrallet, fondateur et président de la Fondation Espérance banlieues et d’Harry Roselmack, parrain du Cours Alexandre Dumas, école pilote de la Fondation. Co-auteurs du livre Espérance Banlieues (Ed. du Rocher), ils expliquent en quoi l’école peut être le lieu de la réconciliation en ces temps de crispations sociales.

! Pour Pierre Frackowiak, il faut « Oser quelques ruptures ».

Pierre Frackowiak est inspecteur honoraire de l’Education National.

Vous pouvez accéder à son interview en cliquant ici. Interview-PierreFrackowiak

 Photos PF 011

 


! Pour Jean-Paul Brighelli, parents et professeurs doivent être attentifs.

Jean-Paul Brighelli est enseignant et essayiste. Il réfléchit depuis de nombreuses années à l’amélioration du système scolaire. 

Vous pouvez accéder à son interview en cliquant ici. Interview-Jean-Paul Brighelli

Capture d’écran 2016-04-14 à 13.35.06


! Georges Fotinos : « Le salut ne peut provenir que du terrain. »

Georges Fotinos, ancien chargé de mission à l’Inspection Générale de l’Education nationale, nous livre son avis sur l’école, les rythmes scolaires et la relation Parents-Professeurs. 
Selon lui, l’école a un bilan moyen. Malgré des réussites, une grande partie des écoliers sont en échec. Il préconise un changement de système en donnant plus d’autonomie aux établissements scolaires. 
Il critique également la mise en oeuvre de la réforme des rythmes scolaires mais note des réajustements. 
Retrouvez ici l’étude de Georges Fotinos et François Testu sur l’aménagement du temps scolaire à Arras.

 

 


! Pour Pierre Rabhi, il faut que l’Humain change.

Cette vidéo est issue de notre riche échange avec Pierre Rabhi, il explique la nécessité d’une action tous ensemble pour changer les choses. Le modèle est aliénant mais si l’Humain change il peut changer le monde.