824A2895_DxO
La situation vécue à l’école : 
Julie Kuhn, créatrice du blog Super-Julie (http://www.super-julie.fr/) a été enseignante pendant 11 ans, à Paris, après être passée par l’Allemagne et l’Angleterre.
Elle a constaté que le dialogue entre parents et enseignants est compliqué parce que les parents ne se rendent pas forcément compte de ce qu’implique le métier d’enseignant au quotidien (préparation des cours, gestion des enfants sur de longues périodes…). 
Jeune enseignante, elle a cette conviction chevillée au corps qu’il faut que les parents entrent dans la classe pour participer et voir ce qui s’y passe. Tel n’est pas l’avis de ses collègues qui lui tiennent un discours pessimiste  » si tu fais entrer les parents dans l’école, c’est la porte ouverte au grand bazar. » Malgré ces injonctions, Julie poursuit son idée. Elle a même réussi à faire venir un père d’élève parfaitement bi-lingue en anglais et qui lui avait proposé son aide, avant chaque vacances afin qu’il fasse cours aux élèves dans la langue de Shakespeare. Profiter des compétences d’un parent pour en faire profiter tous les élèves de la classe, une démarche que les autres enseignants n’ont pas compris
La proposition :
Elle propose donc de manière très pragmatique d’ouvrir l’école aux parents pour qu’ils participent activement et constatent la motivation du corps enseignant.