Après un travail de recherche, Parents Professeurs Ensemble a retenu quelques chiffres importants sur l’éducation en France. 

1 – L’école n’est pas adaptée aux élèves :

  • Le ministère de l’Éducation nationale a recensé 110 000 décrocheurs en 2015. (voir l’article complet ici.) 
  • Une enquête du Parisien a révélé que 69% des parents estiment que l’école ne garantit plus l’égalité des chances. (voir l’article complet ici.)  

  • L’association « Vaincre l’autisme » nous indique que 80 % des enfants autistes ne sont pas scolarisés en France. (voir l’article complet ici.) 

  • Selon un sondage IFOP, 74 % des français pensent que la diversification des types d’écoles serait susceptible d’avoir un impact positif sur le niveau de réussite scolaire. (voir l’article complet ici.)  

  • Selon  un sondage OpinionWay pour l’Apel (association des parents de l’enseignement libre), 52 % de l’ensemble des parents et 77 % des parents de lycéens estiment que le système scolaire ne convient plus à la nouvelle génération d’élèves. (voir l’article complet ici.)  

2 – Les fondamentaux oubliés : 

  • Le collectif « Sauver les lettres » nous informe que le nombre d’heures de français a été diminué par deux en 80 ans. (voir l’article complet ici.)   
  • L’Académie Française a recensé 20 % d’illettrés en 6ème. (voir l’article complet ici.)  
  • Selon l’Éducation nationale, 22,4 % des élèves sont en difficulté en culture mathématique en France. (voir l’article complet ici.) 
  • Selon le livre Sauvons les garçons, de Jean-Louis Auduc, près de 3/4 des élèves de SEGPA sont des garçons et près de 80 % de garçons peuplent les classes relais. (voir l’article complet ici.)  

3 – Des professeurs qui se sentent mal formés et pas suffisamment soutenus :

  • D’après  le rapport de Jean-Paul Delahaye, inspecteur générale de l’Éducation nationale, 40% des enseignants ne se sentent pas assez préparés sur le plan de la pédagogie. (voir l’article complet ici.)  
  • L’Éducation nationale a recensé plus de 600 000 journées d’absence des professeurs des écoles non remplacées durant l’année 2012-2013. (voir l’article complet ici.)  

  • En 2014, les académies de Créteil et Versailles ont recruté des professeurs dont la moyenne au concours ne dépassait pas 4,17/20. (voir l’article complet ici.) 

4 – Des parents et des professeurs qui ne collaborent pas assez :

  • Selon le livre Le divorce école-parents : Mythe et réalité en 2015, de Georges Fotinos, 46 % des parents pensent que les enseignants ne font pas l’effort nécessaire pour avoir une relation positive avec les parents et 48 % des parents ne se sentent pas concernés par la vie de l’établissement.
  • Selon un rapport de l’Éducation nationale, les élèves dont les parents s’impliquent dans l’école élémentaire obtiennent plus de points au test PISA que les autres élèves à statut socio-économique et culturel égal. (voir l’article complet ici.)